Pour en finir avec les mafias : Sexe, drogue et clandestins by Emmanuelle Auriol

French 1

By Emmanuelle Auriol

Pour répondre à cette query, il faut avoir exploré toutes les pistes. los angeles légalisation de ces marchés interdits en est une. L’État suggest une offre légale qui se substitue à celle des réseaux mafieux. Les prix doivent être suffisamment bas pour pousser les trafiquants hors du marché. On se trouve alors face à un dilemme : éliminer les trafics et l. a. criminalité associée ou contenir les consommations de elements ou providers incriminés.

Dans cet essai, Emmanuelle Auriol étudie les marchés interdits de l. a. drogue, de los angeles prostitution et des clandestins. Elle suggest des recommendations innovantes : légalisation, sanctions contre les consumers, ventes de visas, combinées à des mesures répressives fortes. Ces politiques, si elles étaient mises en position, limiteraient considérablement les activités criminelles.

Show description

Read or Download Pour en finir avec les mafias : Sexe, drogue et clandestins : et si on légalisait ? PDF

Best french_1 books

Karl Marx,Les Thèses sur Feuerbach

144pages. 16,8x11,6x2,4cm. Broché.

Extra info for Pour en finir avec les mafias : Sexe, drogue et clandestins : et si on légalisait ?

Example text

C’est également plus de six fois le montant de l’aide publique au développement et l’équivalent de près de 7 % des exportations mondiales de marchandises. Même si ces chiffres sont à prendre avec beaucoup de précautions, du fait de la nature clandestine de ces activités, il n’en demeure pas moins que le crime organisé pèse lourd, très lourd, dans l’économie mondiale et son pouvoir de déstabilisation dans les pays où il opère est grand. Partout où le crime organisé progresse, l’État de droit régresse et réciproquement.

En Chine et à Hong Kong, on parle des Triades, au Japon et en Corée des Yakuzas, enfin on trouve la Yiddish Connection, ou mafia juive, en Israël. Des noms divers, sulfureux, parfois exotiques, voire romanesques, recouvrent une réalité commune sordide, faite de violence, d’intimidation, de corruption et de déstabilisation. Lorsqu’elles deviennent assez grandes, ces organisations se mettent à opérer en dehors de leurs frontières d’origine. C’est ainsi que la mafia italienne s’est implantée durablement aux États-Unis durant les années 1920 au moment de la prohibition.

Or la cocaïne, comme toutes les autres substances psychoactives, est ce que les économistes appellent un « bien normal ». La normalité ici ne fait pas référence à la nature intrinsèque du produit, mais au fait que sa demande diminue lorsque son prix augmente4. Ici, l’augmentation du prix de la cocaïne a entraîné une baisse de son usage. Que ce soit les saisies réalisées par les gardes-côtes ou les autorités américaines le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, la prévalence de l’usage de cocaïne au cours du mois et de l’année écoulés dans la population générale, ou encore le pourcentage des salariés du secteur privé chez lesquels une analyse d’urine a révélé la présence de cocaïne, tous ces indicateurs présentent un fléchissement notable de la consommation de cocaïne en 2006.

Download PDF sample

Rated 4.03 of 5 – based on 3 votes