La Parole ouvrière 1830-1851 textes rassemblés et by Alain Faure

French 1

By Alain Faure

Show description

Read Online or Download La Parole ouvrière 1830-1851 textes rassemblés et présentés PDF

Similar french_1 books

Karl Marx,Les Thèses sur Feuerbach

144pages. 16,8x11,6x2,4cm. Broché.

Extra resources for La Parole ouvrière 1830-1851 textes rassemblés et présentés

Example text

Pour Winnicott (1953), l’objet transitionnel ferait partie du développement affectif normal de l’enfant. Melitta Sperling (1963) a critiqué cette hypothèse ; à son avis, l’investissement affectif d’un © 1986 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Sainte-Foy, Québec G1V 2M2 • Tél. ca Tiré : Protoféminité et développement sexuel : Essai sur l’ontogénèse sexuelle et ses vicissitudes, Claude Crépault, ISBN 2-7605-0403-4 • SA237N Tous droits de reproduction, de traduction ou d’adaptation réservés LA PREMIÈRE ENFANCE 39 tel objet serait le symptôme d’une perturbation de la relation objectale et une défense pathologique contre l’anxiété de séparation.

Mais comme le signalent Kagan et ses collaborateurs (1978), les pleurs sont un indice peu fiable de l’anxiété. Par exemple, l’enfant a aussi tendance à pleurer lorsqu’un étranger (venu à la maison pour quelques heures) quitte la maison ; il peut même pleurer quand sa mère entre dans sa chambre alors qu’il est en train de jouer. Les enfants qui ont eu un lien affectif harmonieux avec leur mère jusqu’à six ou neuf mois et qui, pour une raison quelconque, sont séparés brusquement de celle-ci sans bénéficier d’un substitut maternel adéquat, peuvent sombrer dans une profonde dépression.

En fait, l’enfant a un besoin absolu de sa mère alors que celle-ci n’en dépend que relativement, sa survie n’étant tout simplement pas en cause9. Ce qui caractérise ce lien, c’est surtout l’illusion d’une frontière commune. La mère joue le rôle de miroir sensoriel et transmet à l’enfant sa gestalt féminine. À travers ce réseau de communication se forme chez l’enfant une véritable pré-identité sensorielle féminine. Avant même que ne s’ébauche le « moi », l’enfant est déjà imprégné de féminité. Graduellement, l’enfant commence à reconnaître sa mère ; il en arrive alors à établir une relation symbiotique spécifique (Spitz, 1965).

Download PDF sample

Rated 4.41 of 5 – based on 33 votes